Yvette Mahé

About YVETTE T.M. MAHÉ, PhD:
Professor Emeritus/Professeur Émérite
Campus St. Jean
University of Alberta
Edmonton, Alberta

I was Professor of Education at Faculty St. Jean, University of Alberta for 30 years before retiring in June 2006. I am a native of St. Boniface, Manitoba. I received a Bachelor of Education from the University of Calgary, Calgary, Alberta in 1972, a Master of Education from the University of Alberta, Edmonton, Alberta in 1978, and a Doctor of Philosophy from the same university in 1984. My major research interests and writings are in the area of the history of Francophone education in Western Canada. In my publications I analyze the cultural transmission processes and cultural conflicts in bilingual school districts in French-speaking communities during the period 1892-1960.

  • CELEBRATING RETIREMENT:

Yvette Mahe
Le premier doyen du Campus Saint-Jean, le professeur émérite Frank McMahon, la chef du secteur de l’éducation, la professeure Florence Gobeil-Dwyer, et l’étudiante à la maîtrise en sciences de l’éducation Marie-Andrée Drouin (Calgary), présentent des cadeaux à la professeure Yvette Mahé (tenant une gerbe de fleurs) lors du souper en son honneur. Nouvelles, Campus Saint-Jean, University of Alberta. Été 2006 (15 (2), p. 3.

Testimonial by Dean Marc Arnal

Faculté Saint-Jean

A conference on research in education was held in honour of Professor Yvette Mahé’s contribution to that field of study for over 30 years.  Colleagues and researchers from Calgary, Alberta, and Moncton, New Brunswick, gathered at Campus Saint-Jean on May 25th, 2006, to celebrate research in education and to pay homage to an esteemed peer.  Besides teaching at Saint-Jean and directing the institution’s Masters in Education Program, Doctor Mahé leaves behind an important body of research.  Her School districts established by French-speaking Settlers in Alberta, 1885-1939 will continue to be consulted by researchers in the field of French education in Alberta for many years to come.

Dean Marc Arnal stated that “Yvette Mahé has contributed greatly to Campus Saint-Jean in establishing its Masters in Education Program; she also developed an encyclopedic knowledge of the rules and regulations of Graduate Studies.  Her meticulous work has gone a long way in establishing the academic credibility of our masters program with Graduate Studies.”

Nouvelles, Campus Saint-Jean, University of Alberta.  Summer 2006, 5 (1), 18.

  • Allocution donnée par YVETTE d’ENTREMONT, PhD

Vice-doyenne aux affaires académiques

Dans son éloquent témoignage à Yvette Mahé, la vice-doyenne aux affaires académiques, la professeure Yvette d’Entremont disait ceci : « Yvette Mahé savait plonger au milieu des documents les plus anciens, comme les plus poussiéreux, ne négligeant aucun détail pour apporter les réponses les plus complètes, les plus précises.  Ce souci du détail a toujours été mu par un réel désir d’authenticité et de véracité.  …Le secteur des études supérieures de l’université n’a jamais vu d’évaluation d’un programme de maîtrise aussi complet que celui de Saint-Jean rédigé par Yvette, qui faisait près de 1000 pages… Yvette a toujours su faire preuve de cette même probité dans les rapports entretenus avec ses collègues.  Nous avons tous bénéficié de ses égards et de la sagesse de ses conseils…  Côté personnel… Elle a un merveilleux sens de l’humour et aime le plein air… Notre célébration est marquée à l’enseigne de la reconnaissance. »

Nouvelles, Campus Saint-Jean, University of Alberta.  Été 2006, 15 (2), 4.

  • UN MOT DE LAURA THOMPSON

Laura Thompson, boursière de la Fondation Alma et Baxter Ricard et étudiante au 3e cycle, se trouvait en Finlande à présenter une communication dans le cadre de la World Curriculum Studies Conference le 25 mai, mais elle a fait parvenir une lettre d’appréciation pour les précieux conseils dont la professeure Mahé l’avait comblée.

« Mes études de 2ecyle à Saint-Jean furent pour moi une grande réussite et c’est grâce à  toi, ma directrice de thèse.  Ton sens de l’organisation, ton professionnalisme et ta pensée critique m’ont impressionnée à maintes reprises.  En plus, tu as toujours mis beaucoup de temps à lire mes nombreuses ébauches et à te préparer pour nos rencontres.  Tu m’as appris comment écrire une proposition de recherche et tu m’as donnée la chance de présenter à des congrès savants avec toi – comme si nous étions collègues. »  Laura Thompson

Nouvelles, Campus Saint-Jean, University of Alberta.  Été 2006, 15 (2), 3.

  • Note : Dr. Laura Thompson is now an assistant professor at the School of Education, Acadia University, Nova Scotia.

<ul class=”list-4“><li> <ul class=”list-4“><li>